A quoi sert un compte courant ?

compte courant

Publié le : 14 janvier 20247 mins de lecture

Indispensable pour les opérations bancaires qui rythment la tenue de votre budget, le compte courant est un service à part entière. Si la prestation de votre banque à cet égard ne vous satisfait pas, ou pour toute autre raison, il suffit de changer d’enseigne.

Les usages du compte courant

Ce support est connu sous d’autres appellations, comme compte chèque voire plus rarement, compte à vue. La démarche d’ouverture d’un tel compte ne coûte rien. Seuls les services fournis par la banque sont facturés au titulaire qui détient ce support pour gérer son budget. Pour obtenir l’accord d’une banque, le potentiel souscripteur doit lire et signer la convention de compte proposée. Ce document l’informe sur la façon dont ce compte chèque fonctionne. Cette première signature sert en partie à identifier le client. Dès lors, la banque se base sur ce paraphe pour évaluer la véracité des opérations signées à la main concernant ce compte. En général, douze prestations basiques sont accessibles avec un compte chèque. Celles-ci sont facturées par les banquiers. Ces derniers sont d’ailleurs tenus de les mentionner dans une plaquette tarifaire destinée au titulaire du compte et ce, chaque début d’année. Les frais y sont détaillés, qu’il s’agisse de la tenue du compte ainsi que d’autres prestations. Ces dernières incluent les pourcentages prélevés en cas d’incident de paiement. Cette tarification mentionne aussi le coût associé aux moyens de paiement fournis au titulaire, une carte de paiement le plus souvent. Sur ce site spécialisé, vous avez accès à toutes les précisions utiles pour concrétiser l’ouverture de votre compte courant. Les banques réclament des documents avant l’autorisation définitive d’ouverture de ce support. Pour prouver son identité, le souscripteur est tenu de présenter une carte idoine ou un passeport valide. En outre, il faut attester de son lieu de résidence par le biais d’un justificatif adapté. Une facture d’électricité récente peut faire l’affaire, tout comme une quittance de gaz voire une note de téléphone fixe. Chaque banque adopte ses propres conditions en ce qui concerne le premier versement à effectuer sur le compte chèque. Certaines agences imposent un dépôt de départ sitôt l’ouverture accordée. Pour les établissements concernés, la somme va de 10 à 300 euros.

Comment fonctionne le compte chèque ?

Ce support est conçu comme l’outil parfait pour gérer son budget en tant que particulier. C’est en effet sur un compte courant que la plupart des salariés perçoivent leur traitement. Les titulaires peuvent donc bénéficier de virements sur leur compte mais également en effectuer eux-mêmes, au profit d’autres personnes. En quelques clics depuis leur espace particulier sécurisé, ils peuvent réaliser ce type d’opération bancaire et bien d’autres. Par le biais de cette interface en ligne, il est facile de consulter le solde disponible et l’historique des opérations réalisées auparavant. Un relevé dématérialisé (que vous pouvez également recevoir sous forme papier chaque mois) établit en détail la liste de ces opérations. Pour ces dernières, la nature (débit ou crédit), le montant et bien sûr la date sont indiqués. En ce qui concerne les documents sur papier, un stockage de dix ans est recommandé. Cette prescription vaut également pour les talons de chèques. Pour toute question destinée à son conseiller, le titulaire du compte dispose d’une messagerie dédiée et confidentielle. La banque est également joignable par téléphone ou via ses agences. Votre compte est indissociable d’un RIB, relevé d’identité bancaire. Ce document permet de transmettre ses coordonnées bancaires, afin de percevoir un virement ou payer ses propres factures par le biais d’un TIP (titre interbancaire de paiement). Il est parfois possible de conserver ses références bancaires, tout en changeant d’établissement. Cela évite de devoir modifier ses coordonnées bancaires auprès des interlocuteurs auxquels on règle une facture régulièrement, tels les opérateurs de téléphonie ou autres fournisseurs de gaz/électricité. Par ailleurs, votre banque vous fournit les modes de paiement matériels dont vous avez besoin, carte de paiement (différentes options sont proposées) ainsi qu’un chéquier si nécessaire. En bref, un compte à vue est un lien entre le client et son prestataire de services bancaires.

Un compte pour plusieurs titulaires ?

Le compte courant n’est pas réservé à un seul individu. Il en existe plusieurs déclinaisons qui permettent d’être clients d’une banque, en tant que co-titulaires. À la différence du compte simple détenu par une seule personne, ceux qui sont qualifiés de collectifs ont en effet des co-titulaires. Les agences ou leurs sites internet indiquent aux éventuels souscripteurs quels justificatifs fournir pour ouvrir un compte courant de ce type. La catégorie des comptes collectifs inclut les comptes joints, souvent ouverts en couple, entre partenaires de vie. Ces comptes peuvent cependant avoir d’autres personnes comme co-titulaires, sans que ceux-ci vivent forcément ensemble. Les banques proposent en plus des comptes en indivision, qui servent à gérer une succession. Pour un compte joint, toute opération bancaire peut être actionnée par la signature d’un seul titulaire. Cependant, certaines formalités nécessitent la signature des différents titulaires, comme l’abonnement à un forfait internet. Pour les comptes en indivision, dans tous les cas, les signatures de l’ensemble des héritiers sont exigées. Depuis 2005, les détenteurs d’un compte à vue peuvent, dans certaines banques, bénéficier d’une gratification. Il ne s’agit pas d’intérêts comme dans le cadre d’un compte épargne. Le titulaire d’un compte courant rémunéré se voit plutôt gratifié d’une prime de fidélité. Il paraît donc judicieux de verser les sommes qui sont susceptibles de fructifier sur un compte épargne. En règle générale, mieux vaut ne pas détenir plus de 100 000 euros sur un compte courant. Au delà de ce montant, la plupart des banques n’assurent pas le capital sur le compte chèque. Si ce n’est pas déjà le cas, il est préférable d’ouvrir un compte épargne afin d’y verser un éventuel excédent qui pourrait produire des intérêts. Choisir la même banque pour les deux comptes permet d’obtenir des conditions contractuelles avantageuses.

Plan du site